La syntaxe anglaise est bien plus rigide que la syntaxe française. Outre les règles de base – l’adjectif qui se place toujours devant le nom, l’adverbe toujours autour du verbe (comme son nom l’indique) ou devant l’adjectif –, les termes de la phrase anglaise suivent un ordre canonique bien précis :

déterminant + adjectif (n) + nom sujet + adverbe + verbe + complément

L’ordre des mots dans le groupe nominal

L’ordre canonique est le suivant : déterminant + adjectif (n) + nom sujet.

L’épithète et tous les noms employés comme adjectifs sont invariables et se placent avant le nom qu’ils qualifient.
Ex. : The red hair of that boy makes him look Irish.

Un piège récurrent, essentiellement dans les exercices 2 de type Find the Error, est de placer l’épithète après le nom, comme en français. C’est une erreur.

L’attribut du sujet se construit grâce aux verbes d’état (be, become, stand, lie…), comme en français.
Ex: This is true / the door is blue.

L’ordre des adjectifs est par ailleurs contraint en anglais : plus l’adjectif est subjectif, ou porteur de jugement (beautiful, nice, impolite, etc.) plus il sera loin du nom s’il y a plusieurs adjectifs ; plus l’adjectif est objectif (portant sur la couleur, la matière…) plus il est proche du nom qu’il qualifie.

Cf. : Taille, Age, Forme, Couleur, Origine, Matière (TAFCOM) + NOM

  • Ex. : A large, century-old, straight, red, French, brick wall.
  • Ex. : My blue suede shoes.
  • Ex. : My old red car.

Les adjectifs, le comparatif et le superlatif.

Les adjectifs courts ont une terminaison au comparatif et au superlatif en anglais.

  • old > older > oldest
  • young > younger > youngest
  • deep > deeper > deepest
  • MAIS difficult > more difficult > the most difficult

Le cas particulier des noms adjectivaux

Il existe une catégorie d’adjectifs qui se sont transformés en noms, on les appelle noms adjectivaux car ils proviennent à l’origine d’un adjectif. Ces noms adjectivaux désignent un groupe, un ensemble de personnes ou de choses qui partagent une caractéristique commune qui sert à les définir.

  • Ex. : poor (pauvre) → the poor (les pauvres).
  • Ex. : elderly (âgé) → the elderly (les seniors)
  • Ex. : rich (riche) → the rich (les riches)

Ce qu’il faut retenir, c’est que ces noms restent TOUJOURS au singulier (pas de –s à poor, elderly ou rich) mais gardent une conjugaison de pluriel.
Ex. : the poor are left to take care of themselves, it’s a shame.
On laisse les pauvres s’occuper d’eux-mêmes, c’est honteux.

Cas particuliers de changement de la syntaxe

L’ordre canonique de la phrase anglaise (déterminant + adjectif (n) + nom sujet + adverbe + Verbe + complement) est modifié dans les cas de la négation, des interrogations et des inversions.

La négation

Pour former la négation, on a besoin d’introduire un auxiliaire (HAVE, BE, DO) :

Affirmation Négation
Sujet + verbe lexical / auxiliaire Sujet + auxiliaire + NOT + verbe
She is at home She is not at home
She is expected for dinner She is not expected for dinner
She is expected for dinner She is not expected for dinner
He wants some sugar in his tea He does not want sugar in his tea
They have seen the wolf They haven’t seen the wolf
You have a nice jumper You don’t have a nice jumper
He told you to do it He told you not to do it
To be Not to be

Les interrogatives

Directes :

a) Pronom interrogatif (what /who…) + auxiliaire + sujet + verbe + complément ?
Where are you headed to ? Où allez-vous ?

b) Auxiliaire (be / have / do) + sujet + verbe + complément ?
Did the girls go dancing last night ?
Have you seen Anthony lately ?

Indirectes :

Attention ! Dans les questions indirectes, la phrase n’est plus considérée comme interrogative, les termes reprennent donc leur ordre canonique.

She asked if the girls went dancing last night. (et non pas : * she asked if did the girls go dancing last night).
He wonders if I have seen Valery lately (et non pas : * he wonders have I seen Valery lately).
My parents asked where we were headed to (et non pas : * my parents asked where were we headed to).

NB. Les prépositions se placent souvent en fin de question :
He is driving at something → What is he driving at ?

Les cas d’inversion

Certaines formes impliquent nécessairement une inversion :

1. Lorsque la phrase commence par un adverbe négatif (never, no sooner, nowhere, not only…) ou semi-négatif (hardly, scarcely, rarely, seldom, little…). Une phrase qui commence par l’un de ces termes apporte plus d’impact à ce qui est énoncé.
Ex. : Never have I seen so many numb people in one room.

Attention aux structures particulières suivantes :

  • NO SOONER had the summit ended THAN a new controversy over deforestation broke out.
  • HARDLY had the government announced their new policy, THAT the market crashed.

2. Lorsque qu’un complément circonstanciel de lieu se trouve en début de phrase et que le verbe utilisé est be ou l’un de ses synonymes (lie, stand).
Ex. : Between the two windows stood a large bookcase.

3. Après should, had ou were dans les structures équivalentes à un conditionnel en if :
Had I known that the class had been cancelled, I wouldn't have come. (= If I knew the class…)
Were the Tea Party to run for the next election, they wouldn't stand a chance.

4. Après so lorsqu’il signifie too / as well.
Ex. : He is an intelligent student, and so is his brother.

Après nor lorsqu’il signifie neither.
Ex. : He wasn’t aware of it, nor was his mother.

Après however lorsqu’il signifie no matter how.
Ex. : However hard he tried, he never managed to win the tournament = he tried very hard but he failed.

5. Lorsqu’un adjectif se trouve au début d’une phrase afin de souligner ce qui est dit :
Ex. : Great was her surprise when she saw that David Cameron was her new Prime Minister.